Passer au contenu

/ Département de communication

Rechercher

Experts en : Théories médiatiques

Bardini, Thierry

BARDINI, Thierry

Professeur titulaire

Mes recherches portent sur l’histoire et la sociologie de la science et la technologie, et plus particulièrement, depuis 1990, sur l’histoire et la sociologie de la cyberculture. J’ai d’abord effectué un travail de fond sur les origines de l’informatique personnelle en décrivant le devenir du laboratoire de Douglas Engelbart au Stanford Research Institute et la migration de ses idées et artéfacts (la souris, la proto interface graphique, l’hypertexte) à Xerox PARC et Apple. Depuis 2001, j’ai prolongé ce travail par une recherche sur l’autre devenir fondamental de la synthèse cybernétique, la biologie moléculaire, en reconstruisant son histoire récente depuis son côté obscur, la partie « non-codante » de l’ADN que les chercheurs américains ont baptisé « junk DNA ». Cette recherche est parue en 2011 aux Presses de l’Université du Minnesota, sous le titre Junkware. Depuis 2008 mes travaux tentent de réunir ces analyses sur les deux devenirs cybernétiques, informatique et biologie moléculaire, pour une étude de la question de la post-humanité, ou plus généralement de l’ingénierie de la créature (post-humain certes, mais aussi post-animal et post-machine).

Je termine actuellement un programme de recherche financé par le Conseil Canadien de la Recherche en Sciences Humaines et Sociales intitulé « Post-animaux : ce que les animaux technologiquement modifiés peuvent nous révéler du futur (post)humain. » Il s’agit en fait d’effectuer « un détour par l’animal » pour développer un regard ethnographique sur les pratiques de l’ingénierie du vivant sans en passer par l’analyse des pratiques essentiellement discursives de la bioéthique et de la science-fiction.

Champs d'expertise

  • Sociologie de la science et de la technologie
  • Cyberculture
  • Théorie Médiatique
  • Arts médiatiques et bioart
Lire plus…

Profil complet

Kaminska, Aleksandra

KAMINSKA, Aleksandra

Professeure adjointe

 Mes champs de recherche sont principalement les études médiatiques (media studies), les arts médiatiques, et la recherche-création, mais je me promène souvent dans des champs connexes tels l’histoire de l’art ou les STS. Mes centres d’intérêt s’articulent autour de considérations politiques et esthétiques des matérialités et infrastructures des technologies médiatiques; des points de rencontre entre culture et technologie; et des questions liées au corps et à l’identité dans des contextes et interactions technologiques. Dans mes projets actuels, je pense particulièrement aux protocoles d’identification, d’authentification, et de reconnaissance.

Mon prochain livre, provisoirement nommé High-Tech Paper: A Media History of Security Aesthetics,est une étude historique et théorique sur l’impression de sécurité et de ses artefacts (passeports, papier monnaie, etc.). Dans un projet en émergence, je réfléchis à l’intersection humain-machine à une époque où les machines sont à l’écoute. Je m’intéresse à la manière biaisée que les technologies de reconnaissance vocale et leur algorithmes reproduisent des idées et standards acceptés de l’élocution et de la parole.

Je suis une co-chercheuse dans le partenariat Archive/Counter-Archive: Activitating Canada's Moving Image Heritage,  qui cherche à « activer » les archives audiovisuelles canadiennes. Je mène aussi la collaboration Nano-Verses entre artistes et scientifiques qui à la fois imagine un nouveau médium nano-optique, et réfléchit à la nature de la recherche interdisciplinaire. Mon premier livre est Polish Media Art in an Expanded Field (Intellect/University of Chicago Press, 2016).

Lire plus…

Profil complet

THIBAULT, Ghislain

Professeur agrégé

Ghislain Thibault est professeur agrégé au Département de communication de l’Université de Montréal où il enseigne les études médiatiques et l’histoire des médias. Ses recherches en histoire des médias et en archéologie médiatique ont fait l’objet de diverses publications, notamment dans des revues telles que Configurations, VIEW, Canadian Literature, Canadian Journal of Communication et Intermédialités. Il codirige actuellement avec le professeur Mark Hayward (Université York, Toronto) un projet de recherche financé par le Conseil de recherche en sciences humaines portant sur l’histoire de la mécanologie, un mouvement intellectuel canado-français qui s’est établi en marge de la cybernétique à la fin des années 1960 et autour des travaux de Jean Le Moyne et Gilbert Simondon.

Lire plus…

Profil complet