Editer votre profil

Grondin, David

Professeur agrégé

  • Directeur de l’Axe de recherche Gestion des mobilités: enjeux de sécurité et d’insécurité
  • Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC), UQAM

Contact :

  • Téléphone 514-343-6111 #55511 Pav. PAVILLON MARIE-VICTORIN \ bur. B-432
Grondin, David

Présentation

Je viens tout juste de me joindre au département, après onze années à œuvrer comme professeur en relations internationales à l'École d'Études politiques de l'Université d'Ottawa. Je suis plus qu’heureux de voir mes inclinations interdisciplinaires trouver un nouveau terrain via les études en communications et médiatiques et de pouvoir amorcer un nouveau chapitre en enseignant la communication internationale, les études médiatiques, la communication politique et la culture populaire.

Si je suis avant tout fasciné par le rapport entre culture, science, technologie et société, savoir/pouvoir, militarisation et sécurité dans le contexte américain et dans le cadre géopolitique de la mondialisation, mon travail actuel m’amène à considérer les enjeux liés à la sécurité et à la mobilité et à la redéfinition de la citoyenneté à l’ère numérique. Je conçois la communication comme étant au coeur des relations sociales, politiques, économiques et qu’elle va de pair avec l’évolution des technologies médiatiques tout en étant elle-même épistémologiquement toujours une technologie (étant autant le contenant que le contenu que la dissémination et la réception du message).

À travers la communication, nous sommes, consciemment ou inconsciemment en relation avec le monde, et je m’intéresse notamment à notre relation avec la gouvernance numérique – et par extension, aux médias numériques. Je porte par conséquent une attention particulière aux infrastructures de communication dans la gouvernance sécuritaire, ce qui m’amène à étudier les nouvelles formes de surveillance que la société de surveillance met en action à l'ère du numérique. En tant que médias numériques et nouveaux médias, les algorithmes deviennent alors un sujet de prédilection pour mieux saisir à la fois les infrastructures médiatiques pour les communications qu’ils incarnent infrastructurellement que ce qu’ils rendent possible comme technologies médiatiques gouvernant des sujets et contrôlant des espaces.

Expertises de recherche

Dans mon travail, je mobilise à la fois les communications et les études médiatiques, notamment les travaux sur la culture populaire, sur les industries culturelles et en études culturelles, ainsi que les enjeux de mobilité et de surveillance, avec une réflexion qui porte autant sur les manifestations du pouvoir sur les communications que sur leurs effets. Étant donné que la communication internationale, les cultures médiatiques, la communication politique, la culture populaire, les études culturelles et les nouveaux médias constituent mes principales expertises de recherche dans les études médiatiques et la communication, je suis à cet effet bien servi dans mon travail par une ouverture interdisciplinaire et une perspective indisciplinée qui puise dans les champs de relations internationales, de la géographie et de l’anthropologie politique, de la sociologie politique de l’international, des études américaines, des études de sécurité et des études de sciences, technologies et de société.

Champs d'expertise

Projets en cours

  • « La gestion et la gouvernance des espaces transfrontaliers par le truchement du lien sécurité/mobilité: Des frontières (numériques et mobiles), des infrastructures et de la sécurité algorithmique » (avec Anthony Amicelle, professeur à École de criminologie, Université de Montréal)
  • « Les infrastructures de sécurité: La circulation des données, des personnes et des biens » (en équipe avec Anne-Marie D’Aoust, professeure au Département de science politique de l’UQAM, Anthony Amicelle, professeur à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, et Mireille Paquet, professeure en administration publique et science politique à l’Université Concordia).
  • « Imagining the Real/Reel World of Warfare: Technowar and the Militainment Complex » : Cette recherche porte sur le complexe militaire-du-divertissement et la technoguerre américaine, dans lequel j’explore la transposition cinématique, télévisuelle et en jeu vidéo de l’État de sécurité nationale américain. 
  • « La surveillance au petit et au grand écran » : une histoire des technologies de surveillance et des médias comme formes de surveillance et l’esthétisation de la surveillance algorithmique dans la fiction du national security state
  • « L’humour, les médias d’infodivertissement et la satire télévisuelle » : les late-night talk-shows comme pratiques médiatiques

Publications principales

O'Meara, Dan, Alex Macleod, Frédérick Gagnon et David Grondin (2016), Movies, Myth and the National Security State,  Boulder, CO: Lynne Rienner.

Grondin, David (2016), « Mobilité, vie algorithmique et société de surveillance dans Person of Interest : la traque du national security state cyberspatial », in D’Asimov à Star Wars : représentations des rapports de force dans la science-fiction, Isabelle Lacroix et Karine Prémont, Québec, Presses de l'Université du Québec, p. 165-202.

Shah, Nisha et David Grondin (2016), « Secrets », in Things of the International. Vol. II Assemblages, Mark B. Salter (dir.), University of Minnesota Press, Minneapolis, MN, p. 92-105.

Grondin, David (2014), « Languages as Institutions of Power/Knowledge in Canadian Critical Security Studies: A Personal Tale of an Insider/Outsider », Critical Studies on Security, 2(1), p. 39-58.

Grondin, David (2013), « L’étude des objets, espaces et sites de sécurité de la vie quotidienne : Enquête sur la militarisation de la vie américaine par le biais de la culture populaire », Études internationales, vol. 44, no. 3, p. 453-473.

Grondin, David (2012), « Understanding Culture Wars through Satirical/Political Infotainment TV:  Jon Stewart and The Daily Show’s Critique as Mediated Reenactement of the Culture War », Canadian Review of American Studies, 42(3), automne, p. 347-370.

Grondin, David (dir.) (2012), War Beyond the Battlefield, Routledge, London, 2012.

Grondin, David (2011), “The Other Spaces of War: War Beyond the Battlefield in the War on Terror”, Geopolitics, vol. 16, no. 2, p. 253-79, 2011.

Grondin, David (2010), « The New Frontiers of the National Security State: The US Global Governmentality of Contingency », in Security and Global Governmentality: Globalization, Governance and the State, Miguel de Larrinaga et Marc Doucet (dir.), New York et Londres, Routledge, p. 78-95.

Grondin, David et Miguel de Larrinaga (2009), « Securing Prosperity, or Making Securitization Prosper? The Security and Prosperity Partnership as “North American” Biopolitical Governance », International Journal: Canada’s Journal of Global Policy Analysis, vol. 64, no. 3, été, p. 667-685.

 

Cours donnés au département ce trimestre